10 fonctionalités importantes à surveiller pour choisir votre prochaine Android tv box

Les boitier Android tv ont beaucoup évolués depuis que j’ai commencé à m’y intéresser en 2013.

A cette époque aucun des appareils disponibles ne supportait la 4K. Pour être tout à fait honnête, aucun des appareils proposés à cette époque n’avais un Wifi correct.

Les fonctionnalités importantes

Si vous achetez une Android TV box ou que vous en rachettez une cette année, quelles sont les fonctionalités que vous devriez rechercher ?

Je vais vous faire la liste de mon top 10 des fonctionnalités que je voudrais voir sur mon prochain boitier, et j’y ajouterais quelques fonctionalités en bonus.

Je dois préciser cependant qu’aucune des Android box que j’ai testé jusqu’ici n’as toutes les fonctionalités que je cite ici, de plus si vous voulez un appareil avec beaucoup de fonctionalités il faudra y mettre le prix. Je vous conseille de faire un choix et de ne garder que celles qui vous intéressent vraiment. Pensez aussi à l’avenir et à l’évolution de votre installation Vidéo, il serais dommage de devoir changer de boitier dans 1 an ou 2…

1. Passerelle audio 5.1

L’une des fonctionnalités les plus appréciées des Boitiers Android tv est la passerelle audio 5.1.

Mais, c’est quoi une passerelle audio ?

Une passerelle audio, ça consiste à faire passer le signal audio depuis le boitier de streaming à un autre appareil (Home-cinéma par exemple) sans avoir à modifier le signal. En d’autres termes, lorsqu’un film est compressé d’un blu-ray ou d’un DVD à un fichier numerique, le son aussi est compressé. Si vous avez un home-cinéma à la maison vous voudrez que ce soit lui qui gère le son, pas votre boitier tv.

Si votre fichier media dispose du son DTS, Dolby Digital ou 5.1 et que votre récepteur home-cinema peut décoder ce signal, vous obtiendrez un bien meilleur son en utilisant la passerelle audio qu’en laissant votre Android tv box le gérer.

La bonne nouvelle c’est que cette fonctionalité est intégrée aux appareils Kodi et XMBC depuis des années pour permettre à Kodi de gérer différentes plateformes media. La mauvaise nouvelle c’est que beaucoup d’autres appareils ne profitent tout simplement pas de cette option.

Heureusement, aujourd’hui la plus part des Android tv box récentes embarquent une passerelle audio et peuvent gérer le son 5.1 surround.

Pour aller plus loin : Si pour vous le son est important, les appareils qui disposent d’une passerelle audio 7.1 seront certainnement un bon choix !

2. Décodeur matériel H.265

Commençons par le commencement : C’est quoi “H.265” ?

Le H.265, aussi appellé HEVC (Pour “High Efficiency Video Encoding”) est un format de compression pour les fichiers média. En fait, cela permet de transférer vos fichiers vidéo plus facilement sur le réseau grâce à des fichiers plus petits.

Les fichiers vidéo sont encombrants. En moyenne un fichier Blu-ray pèse entre 10 et 25 Gb, et même là le fichier est déjà un peu compressé pour le rendre plus léger. Le format HEVC H.265 va permettre de “raccourcir” l’image en plus petits segments (Avec moins de détails) afin d’obtenir une compression environ 50% plus efficace qu’en H.264, de plus ce nouveau format de compression permet également de supporter la résolution 8K, de plus en plus présente dans nos salons.

Pourquoi un décodeur HEVC H.265 matériel est mieux ?

OK, on veut donc un décodeur HEVC sur notre prochaine Android tv box. Mais… La plus part d’entre-elles n’ont-elles pas cette option installée de base ?

Oui… et non. La pluspart des Android TV box qui utilisent Kodi auront une sorte de décodeur HEVC H.265. Cependant il s’agit souvent d’un décodeur programme et pas matériel.

Quelle différence ?

Toute la différence se fait sur la vitesse de traitement. Un décodeur HEVC matériel sera largement devant un décodeur software à tous les coups ! Si vous avez une toute nouvelle Android TV box sans rien dessus, ce ne sera pas un problème. Mais lorsque les appareils vieillissent et que leurs espace de stockage se remplis les ressources neccessaires à l’OS deviennent de plus en plus importantes. En d’autres termes, plus de programmes tournent mais ils demandent toujours autant de puissance au processeur, à un moment c’est l’embouteillage inévitable ce qui provoque des ralentissements. Avec moins de ressources pour lire les fichiers vidéo, le décodeur software va commencer lui aussi à ralentir et votre vidéo sera coupée.

Un décodeur matériel HEVC en revanche peut continuer de décoder le H.265 tranquillement sans avoir à demander de ressources au processeur et sans subir de ralentissements.

3. Android 5.1 Lollipop (Ou plus récent)

Il y a encore beaucoup d’appareils de streaming disponibles aujourd’hui qui fonctionnent sous Android 4.4 Kit-kat. Pourquoi pas eux ?

C’est assez evident pour les mordus de technologie mais pas forcément pour les autres, alors je vais tâcher de vous expliquer cela le plus clairement possible… Premièrement, lorsque vous achetes un produit, vous vous attendez à ce qu’il soit à jour. Vous n’acheteriez pas un ordinateur sous Windows XP ou un Mac sous Mountain Lion : Non, vous voulez un PC avec Windows 10 ou un mac avec El Capitan. Ces versions plus récentes ont vu leurs bug corrigés, leurs failles de sécurité arrangées, leurs performances améliorées par les derniers programmes et ils supportent des technologies plus récentes pour s’adapter au futur.

Alors qu’est-ce qu’Android 5.1 a à m’offrir de si spécial que Android 4.4 ne ferais pas ?

  • Une nouvelle bibliothèque de programmation (Android Runtime) qui permet de démarer plus rapidement, d’économiser de l’espace disque et de gérer la mémoire bien mieux qu’avec ses prédécesseurs.
  • Le support d’OpenGL ES 3.1 pour un meilleur rendu 3D et 2D
  • Le design soigné pour une interface plus moderne et intuitive
  • Entrée et sortie audio supportées en USB

Je ne peux vous l’expliquer sans utiliser des mots un peu plus compliqué, mais le plus important c’est le premier point : Le nouveau ART Android Runtime. Cela permet d’améliorer les performances (Vitesse et gestion mémoire) de façon incroyable entre un appareil sous Android 5.1 et un Android 4.4.

Si vous souhaitez faire un achat intelligent qui dureras dans le futur, je vous conseilles donc d’opter au moins pour Android 5.1.

4. Commutation dynamique de la fréquence de rafraichissement

Késako ?

Je veux que vous testiez quelque chose pour vous en rendre compte par vous même. La prochaine fois que vous utilisez un PC, rendez-vous dans les paramètres d’affichage pour changer la résolution.

Vous avez vu ce court laps de temps où l’écran s’étteint puis se rallume ? C’est votre ordinateur qui adapte sa vitesse de rafraichissement de l’image, ou à quelle vitesse il va changer d’immage affichée à l’écran.

Le “Nombre magique” lorsqu’il est question de vitesse de rafraichissement c’est 60 Hz. C’est le moment où l’oeil humain ne perçois plus de “Scintillement” lorsque l’image change.

Qu’est ce que ça signifie pour vous ? L’interface Kodi fonctionne en général en 1080p 60 FPS, donc les menus seront très fluides. Le problème apparaitra lorsque vous essayerez de lire un fichier media avec une fréquence de rafraichissement différente que celle configurée sur votre boitier. Si vous regardez un film en 24Hz sur un appareil configuré en 60 Hz, l’expérience de visionnage en sera gravement affectée.

Voici le truc : Chaque fichier video peut avoir une fréquence de rafraichissement différente, et vous pourriez devoir changer de paramètre pour chacun d’entre-eux. 

Tout dépends de l’encodage de la vidéo.

“Hein, mais Hugo, je ne veux pas changer de paramètre à chaque vidéo que je regarde sur mon Android tv box !” Je vous enttends, soyez patient, on y arrive justement !

La commutation dynamique de la fréquence de rafraichissement fait son entrée !

Le but du comutateur dynamique de fréquence de rafraichissement est justement d’ajuster automatiquement la fréquence de rafraichissement et vous éviter d’avoir à le faire manuellement. Ainsi si votre vidéo source est rafraichie à 24 Hz alors que votre écran est à 50 Hz, la syncronisation se fera automatiquement pour vous offrir la meilleure qualité d’image possible.

Côté logiciel, cela est géré par Kodi en utilisant la “fréquence de rafraichissement d’affichage automatique” et la “Syncronisation de la vitesse d’affichage”. Mais comment fonctionne le materiel ?

Si votre Android tv box vous permet d’ajuster automatiquement la fréquence de sortie, cela vous donne encore plus de possibilités – et plus important, la possibilité de l’utiliser en dehors de Kodi.

Avec un logiciel (Kodi par exemple), un matériel (Votre box tv) et une télé qui ajustent automatiquement la fréquence d’affichage, vous n’aurrez plus jamais à vous préoccuper de ces paramètres et profiterez de la meilleure qualité vidéo possible.

5. Mises à jour logicielle OTA (Over The Air)

Voici la plus grosse erreur que j’ai faite en achetant ma première Android TV box : Je n’ai pas pensé aux futures mises à jour logicielles du boitier.

En même temps, qui s’inquiète à propos des mises à jour en achetant un produit tout neuf ?

Vous devriez ! Et je vais vous dire pourquoi…

Les premières tv box étaient de vrais concentrés de technologie compliquée (Un peu comme les raspberry pi aujourd’hui). C’est un rêve qui deviens réalité pour les cracks de technologie, mais un vrai cauchemard pour les personnes néophytes.

Attention les maux de tête, voici le processus de mise à jour que j’utilisais alors :

  • Je téléchargais la mise à jour sous forme d’image
  • Je gravais l’image sur une clé USB pour pouvoir la transférer sur l’appareil
  • Je branchais la clé sur le boitier et le rebootais en mode “recovery”(Souvent en appuyant sur un micro bouton accessible avec un cure-dents derrière le boitier tout en maintenant le bouton de mise sous tension)

Sérieusement ?! Qui veux avoir à faire cela pour chaque mise à jour ?

Les logiciels avec mises à jour OTA (Aussi appellés FOTA pour “Firmware Over The Air”) permettent d’éviter tout cela ! L’application OTA s’occuperas d’aller chercher les mises à jour disponibles pour votre appareil. Si une mise-à-jour récente est disponible elle la télécharge et l’installe automatiquement comme l’auraient fait votre PC ou votre smartphone.

Pourtant tous les constructeurs ne le proposent pas…

Pour une utilisation familiale de votre Android box, je vous conseille un appareil qui dispose de l’OTA pour ne pas avoir à gérer les mises à jour. Cependant pour une utilisation plus professionnelle, une version sans OTA peut-être interressante : Pas de mise à jour signifie aussi pas de problème de compatibilité entre les versions et donc une tv box qui peut tourner en permanence.

6. 1080p 3D

Je vais vous faire un avoeu : Je n’aime pas les films 3D…

Cependant vous avez été suffisament nombreux à me demander mon avis sur ce point pour que j’y consacre un paragraphe. Si la 3D vous intéresse, alors ce chapitre vous intéresseras surement. Si comme moi vous n’aimez pas la 3D ou que vous ne pouvez pas en profiter à la maison, alors vous pouvez passer dirrectement au paragraphe suivant.

Sony a récement sorti un nouveau format de fichiers appellé MVC : Multiview Video Coding. C’est une variante du format H.264 standard qui permet de capturer deux flux vidéos en même temps. Lorsque vous croisez ces deux flux videos pour le faire apparaitre sur un seul écran, cela permet de tromper l’oeil pour lui faire croire que l’image est en 3D.

Lorsque c’est bien fait c’est une fonctionalité très cool… Si vous aimez les films en 3D.

Le problème c’est que cette opération consomme beaucoup d’énergie et peu de constructeurs ont réussi à proposer un système qui fonctionne vraiment bien. Même les grands noms du secteur des Android tv box (Shield, FireTV, Chromebox ou Nexus player) ne supportent pas la 3D pour l’instant. En fait seuls quelques petits constructeurs le proposent aujourd’hui.

7. HDMI 2.0

En quoi les câbles peuvent être importants ?

Vous voulez de la vidéo 4K à 60 images par secondes ? Alors il va vous faloir un peu plus de vitesse de transfert grâce au HDMI 2.0

Maintenant que j’ai votre attention, trouver un boitier qui supporte le HDMI 2.0 demande un peu plus de recherche. La plupart des constructeurs essayeront de vous vendre leurs produit en mettant en avant des fonctionalités au mieux secondaires d’après moi. Ils affichent fièrement la compatibilité Bluetooth 4.0, Miracast ou encore les performances Wifi. Mais d’un autre côté ils passent sous silence des informations plus importantes comme la version du HDMI utilisée.

Le HDMI 2.0 a été lancé en 2013 et il intègre une amélioration notable : La bande passante !

Un signal 4K ça prends beaucoup de bande passante – jusqu’à environ 10 Gb/s. En théorie, l’HDMI 1.4 est capable d’atteindre ce débit, mais on atteint les limites de cette technologie. L’HDMI 2.0 augmente le débit maximum à 18 Gb/s, ce qui est largement suffisant pour du 4K UHD en 60 FPS.

Pour conclure je dirais que même si vous ne streamez pas encore beaucoup de 4K aujourd’hui, vous devriez vous intéresser à cette option qui concerne de plus en plus de téléviseurs avec la généralisation de la 4K. Votre prochain téléviseur en disposeras sûrement et autant avoir un boitier tv déjà optimisé pour cette technologie.

8. USB 3.0

Je suis toujours surpris du nombre d’appareils sortis récement et encore équippés d’USB 2.0. Et je ne parles pas que des Android tv box (Ordinateurs portables ou fixes…).

L’USB 3.0 est sorti en 2008. La vitesse de transfert de l’USB 3.0 est plus de 10 fois suppérieure à l’USB 2.0 et si vous voulez l’utiliser pour charger un appareil, l’USB 3.0 a presque le double de la puissance de charge de l’USB 2.0 !

Pourquoi tous les appareils ne sont pas en USB 3.0 ?

En fait, l’USB 3.0 est tellement puissant qu’il n’est pas toujours utile. Pour brancher une souris, un clavier, un lecteur de carte SD, un microphone, des hauts-parleurs ou n’importe quel appareil n’ayant pas besoin de beaucoup d’énergie pour fonctionner ni d’une vitesse de transfert exeptionnelle, l’USB 2.0 suffiras.

Cependant si vous branchez un disque dur externe… disons pour y charger vos films à regarder… alors vous voudrez au moins un port USB 3.0 sur votre boitier pour optimiser la vitesse de transfert.

Si vous n’y prettez pas attention, la vitesse de tranfert sera limitée et votre qualité vidéo aussi.

9. Wifi Dual-band et/ou Ethernet Gigabit

L’USB 3.0 c’est super pour lire des vidéos depuis un support externe comme une clé USB ou un disque dur externe. Cependant, qu’en est il du stream en ligne, de la lecture depuis un NAS ou depuis Netflix par exemple ?

C’est pour cela qu’il vous faut un réseau performant et du matériel adapté pour s’en servir !

C’est l’analogie bien connue du “Maillon faible”. Votre réseau peut être aussi rapide que l’élément le plus lent qui le compose.

Je ne sais pas pour vous, mais lorsque je regarde la vitesse maximale des éléments réseau que j’achette je me dis toujours que je n’utiliserais jamais autant de bande passante. Cependant il y a plus dans mon réseau que juste cet appareil. J’ai 4 smartphones, 2 tablettes, deux ordinateurs portables, un ordinateur fixe, une imprimante sans fil et 2 boitiers Android tv connectés en permanence.

Ma bande passante en prends un bon coup !

Il est important de renforcer votre réseau sans fil et pas seulement en terme de bande passante… Il faut le rendre plus “intelligent” !

Qu’est-ce que le Wifi Dual-Band et comment l’utiliser ?

Un routeur dual band contient deux adaptateurs radio – un 2.4GHz et un 5GHz. Beaucoup d’entre eux pourront transmettre sur les deux bandes simultanément.

Pourquoi deux fréquences ? En fait les fréquence de 2.4GHz et 5GHz vont rebondir de manière différente sur les murs de votre maison. Le signal 5GHz permet d’avoir une meilleure bande passante et voyage plus vite dans l’air tandis que le signal 2.4GHz a une meilleure portée et permet de traverser des murs plus épais. L’utilisation d’un routeur et d’un adaptateur dual-bande permet de changer de fréquence dés que les interférences sont trop nombreuses.

Vous pouvez aussi opter pour l’ethernet Gigabit qui vous donne accés à une vitesse encore suppérieure sans avoir à vous préoccuper de la déterioration du signal.

10. La dernière version de Kodi

J’ai toujours été une personne qui ne jure que par “le meilleur” ou “le dernier”.

Je met à jour drivers et application religieusement et je regarde toujours les nouvelles fonctionalités disponibles que je pourrais utiliser.

Du coup je ne comprends pas pourquoi les gens désactivent les mises-à-jour automatiques – surtout pour quelque chose d’aussi vital pour votre Kodi box que KODI !

L’équippe de développeurs de Kodi travaillent dur pour vous permettre de profiter de la meilleure experience multi-media possible. Ils s’inspirent des reclamations et suggestions des utilisateurs sur le forum en ligne Kodi pour proposer de nouvelles fonctionalités et corriger les bugs présents a tout moment.

Si vous ne mettez pas a jour Kodi sur votre boitier de stream, vous passerez à côté de toutes ces nouvelles fonctionalités sympas.

Les versions de Kodi custom ne sont-elles pas meilleures ?

Une rapide recherche Google pour “custom kodi builds” et ce sont des centaines de milliers de résultats qui s’affichent, voire plus si vous cherchez “custom XBMC build”.

Je ne veux certainnement pas manquer de respect aux développeurs indépendants qui travaillent à améliorer la plateforme Kodi. La communauté existe grâce à eux et certainnes améliorations du logiciel ont été faites d’abord par de petits developpeurs pour être ensuite recupérées sur la version officielle. Je les feliciterais même d’abattre un tel travail uniquement au nom de la passion…

Cependant lorsqu’on créé une version customisée, cette version devient parrallèle au programme original. voyew cela un peu comme passer par une nationale au lieu de prendre l’autoroute : ça fonctionne mais c’est plus lent !

Lorsque je teste un boitier j’essaye d’abord la version customisée proposée par le constructeur puis j’installe la dernière version stable de Kodi pour voire la différence.  Pour tout vous dire j’ai rarement préféré la version custom à la dernière version stable pour une bonne raison : toutes les options de la version custom sont sur la version complète stable mais l’inverse n’est pas vrai !

Sur mes boitiers personnels, j’installe systématiauement la derniere version de Kodi dés la reception pour en profiter au mieux.

Bonus : les caracteristiques à éviter

il y a tellement de nouveelles Android tv box actuellement aue les constructeurs feraient n’importequoi pour se démarquer de leurs concurents. Parfois ils sortent des fonctionalités cool, mais parfois les fonctionalités mises en place ruinent simplement l’experience utilisateur.

Voici la liste des fonctionalités que je conseillerais d’éviter en ce moment. 3 des 4 fonctionalités de cette liste sont cool mais pour la pluspart des gens se le procurer maintenant c’est jeter l’argent par les fenètres.

Couleurs 10 bits

Il y a une différence entre l’encodage video 10 bits et les couleurs 10 bits. On va parler du deuxième ici…

Les couleurs 10 bits permettent de percevoir plus de variation des couleurs aue les couleurs 8 bits. En gros les couleurs primaires (soit le rouge, le vert et le bleu) vont avoir 2^10 (ou 1024) différentes variations, soit plus d’un million de variation de couleurs possibles !

Génial, hein ?! En fait…

Votre lecteur blu-ray ne supporte pas autant de couleurs et vous ne serrez donc jamais capables de voir ces variations. TechHive (un site anglais de high tech) l’explique mieux ainsi :

Peut importe ce aue votre télé HDTV peut faire vous ne verrez jamais ces variations des couleurs 10 bits. Ni les transmissions HD ni les lecteurs blu-ray ne les supportent pour l’instant. D’ailleurs si un producteur décidais de sortir un film en couleurs 10 bits sur blu-ray ce disaue serais illisible par les lecteurs actuels. Ce serais même un nouveau format incompatible avec tous les lecteurs existants…

Rangeons les couleurs 10 bits dans le panier des “on verra plus tard…” et passons à la suite.

Passerelle audio 7.1

Je vais presaue avoir l’impression de me répéter ici…

Si vous avez un home cinema de dernière génération avec un système 7.1 et forcément une pièce dédiée à son utilisation, laissez moi vous poser une question :

Vous regardez honnètement vos films et vidéos sur un boitier Android TV ?

Je parie aue non. Si vous avez ce type d’installation totallement folle, vous avez probablement mieux qu’un simple boitier TV non ? Un ensemble de hauts-parleurs 7.1 coute quelque chose entre 600€ et 3000€ ne me dites pas que vous utilisez un boitier tv pour regarder vos films là dessus !

Et si vous avez ce genre d’installation à la maison la prochaine soirée ciné que je fait c’est chez vous (siouplait :D) !

Dual boot sur Windows

Si je ne devais citer qu’une fonctionalité décevante des boitier tv, ce serais celle-ci à coup sûr !

Le dual boot sur plusieurs systèmes d’exploitation sur un seul appareil est totalement inutile pour 99% des utilisateurs.

Ca peut être bien pour essayer un nouvel OS ou pour faire faire plusieurs tâches à un seul appareil, mais en aucun cas ce ne sera une fonctionalité utile pour un particulier aui souhaites juste regarder ses flux de streqming à la maison.

Si vous y tenez vraiment vous aurrez de bien meilleurs resultats en ayant un boitier Android et un autre sous Windows plutot qu’un seul appareil en dual boot. Ceci dit, je ne sais pas pourauoi vous voudriez absolument deux systèmes, choisissez en un qui vous conviens et tenez-vous y.

Le verdict

Bon, maintenant vous êtes prets à aller choisir le meilleur boitier tv pour vous.

Vous connaissez d’autres fonctionalités utiles pour un boitier qndroid tv ? Ecrivez-nous vos idées en commentaires et nous en discuterons !